Vous êtes ici : Accueil Actus & événements Actualités Programmes CGLU Afrique Présentation du MOOC-ALGA sur la planification du changement climatique dans les villes africaines à la COP23

Actualités

Vous pouvez consulter les actualités classées par catégories


13 Déc 2017

Présentation du MOOC-ALGA sur la planification du changement climatique dans les villes africaines à la COP23

Dans le cadre de l’offre de formation de l’Académie Africaine des Collectivités territoriales (ALGA) de CGLU Afrique, un MOOC (Massive Open Online Course) gratuit sur la planification du changement climatique dans les villes africaines a été lancé en septembre 2017.

 

Le «side-event» de présentation de ce MOOC a été organisé à la COP23 avec les partenaires qui sont : IHS (Institute for Housing and Urban Development Studies), l’Université Erasmus de Rotterdam, Coursera et ENERGIES 2050.

Le pavillon C.06 ENERGIES 2050/CGLU Afrique situé dans la Zone Bonn a accueilli l’évènement le 13 novembre 2017. Les échanges ont permis de mettre l’accent sur quatre idées fondamentales.

«La planification pour les villes africaines doit répondre à un certain nombre de principes qui ont été mis en place notamment par UN Habitat. Elle doit être inclusive, ne doit oublier personne et prendre en compte les jeunes et l’aspect résilience», explique Dr. Najat Zarrouk, Directrice de ALGA.

Les panélistes ont notamment souligné le fait que la planification urbaine doit intégrer le changement climatique sur un volet pratique. En donnant à cette planification des mécanismes de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation. Pour atteindre cet objectif, le volet formation est indispensable. «Cela passe par le renforcement de capacité, d’appui, y compris en matière de financement et de méthodes», confie Dr. Zarrouk.

Banner-ALGA-COP23-MOOC

Pour Marcus Mayr de UN-Habitat, il faudrait motiver les jeunes générations à travailler sur le changement climatique et leur donner les outils car ce sont elles «qui devront faire face aux changements climatiques à l'avenir».

Dans sa présentation du MOOC, Dr. Stelios Grafakos, Chercheur à l’Institute for Housing and Urban Development Studies (IHS), a relevé la pertinence de la formation qui présente des cas pratiques de villes de certains pays d’Afrique (Rwanda, Uganda, Ethiopie, Afrique du Sud). «Cet outil peut atteindre un large public, nous avons déjà 100 personnes qui suivent fidèlement le cours et 98% de participation aime le cours et ont laissé des commentaires positifs», renseigne Dr. Stelios.

Mme. Fatimetou Ben Abdelmalick, Maire de Tevragh-Zeina (Mauritanie) qui a pris part au Panel, apprécie le lancement du MOOC qui tombe à «point nommé». « Je viens d’une commune qui présente beaucoup de vulnérabilité face au réchauffement climatique. Pour y faire face, nous adoptons des approches participatives pour mettre à contribution tous les segments de cette commune, les jeunes, les femmes et les écoliers pour construire ensemble la résilience, explique la vice-présidente du REFELA.  Parfois, nous ne connaissons pas la différence entre la plus part des concepts (vulnérabilité, résilience, etc) qui sont nouveaux pour les populations. La formation vient à point nommé pour édifier la population afin de la canaliser et la rendre résiliente.  Je sais que c’est important pour nos services techniques de suivre cette formation afin de renforcer leur capacité pour répondre au besoin des populations», insiste Mme Abdelmalick.

Stephane Pouffary, président de ENERGIES 2050 souligne que "le défi consiste à faire de ces cours et outils de formation un moyen pour la prise de décision et la mise en œuvre des actions climat sur le terrain. Le principe d’un MOOC ouvert est une excellente idée et CGLU Afrique est le bras politique de la mise en œuvre au niveau des gouvernements locaux sur le continent. CGLU Afrique a le moyen d’agir puisque l’organisation a déjà mis en place des réseaux professionnels des directeurs des services techniques (Africa TechNet), des services financier (Africa Finet), des secrétaires généraux (Africa MagNet)».

Le professeur Andy Gouldson (Professeur à l’Université de Leeds, Royaume-Uni) est revenu pour sa part sur l’exemple de Kigali et sa stratégie de réduction d’émission de Carbone qui fera l’objet d’un cours dans le MOOC.

A l’heure du bilan, Dr. Najat Zarrouk, Directrice ALGA rappellera qu’«à travers ce side-event, nous sommes venus partager une offre de formation, notre façon à nous à CGLU Afrique d’appuyer la mise en œuvre de l’Agenda du climat notamment à travers la formation, le renforcement des capacités, la mise en réseau et l’appui aux collectivités territoriales».

Le MOOC en bref

Le MOOC sur la planification du changement climatique dans les villes africaines dure 5 semaines et comporte 5 modules : Cours introductif sur les changements climatiques et les villes • Définition et évaluation des risques urbains et vulnérabilités • Adaptation au changement climatique et résilience • Planification pour le changement climatique • Analyse de prise de décision pour le changement climatique.

A la fin de ce cours, les bénéficiaires devraient être capables de: • Identifier les effets, impacts, et les facteurs du changement climatique dans les villes ; • Comprendre les facteurs des risques urbains et vulnérabilité dans le contexte du changement climatique ; • Distinguer les typologies, les approches et les tensions d’une adaptation au changement climatique ; • Expliquer les différentes approches et étapes dans la planification du changement climatique; • Examiner les outils d’aide à la décision ainsi que les méthodes d’évaluation du changement climatique ; • Développer un plan de changement climatique basé sur le contexte des villes dont sont issus les bénéficiaires de la formation.

 

Consultez la vidéo introductive au MOOC ci dessous:

 

Consultez la fiche de présentation du MOOC ci-dessous:: PDF

Le MOOC est présenté en version anglaise dans un premier temps. Pour en savoir plus sur le MOOC:

https://www.coursera.org/learn/climate-change-africa