Vous êtes ici : Accueil Actus & événements Actualités Membres de CGLU Afrique Au delà des Déclarations: La contribution des collectivités territoriales africaines à l’Agenda des Changements Climatiques

Actualités

Vous pouvez consulter les actualités classées par catégories


15 Déc 2017

Au delà des Déclarations: La contribution des collectivités territoriales africaines à l’Agenda des Changements Climatiques

“Au-delà des Déclarations – Une Question de  Localisation”       

L'année 2017 s'achève avec une reprise d’activités dans les principaux agendas mondiaux, aucun n'étant plus important que les nouveaux modèles d'action qui intègrent les questions de changements climatiques à la réalisation des Objectifs de Développement Durable. 

La mobilisation des actions climatiques mondiales à Bonn, en Allemagne, qui a abrité la COP23, du 6 au 17 novembre, a fourni une occasion unique à CGLU Afrique pour mettre en relief les activités qui font des collectivités locales, villes et territoires un partenaire mondial majeur, en vue de la réalisation des objectifs à long terme fixés par l'Accord de Paris. Au cours de la COP23, nous avons dressé le bilan de nos réalisations et de nos contributions, qui comprenaient des déclarations phares exposant clairement notre engagement en faveur de l'action climatique et des partenariats qui présentent et apportent de véritables solutions pour la mise en œuvre de l'Accord de Paris.

 
Banner-Beyond-Declarations1-compressor

 

«CGLU Afrique a une responsabilité à l’égard de ses membres en vue de rapporter les questions liées aux changements climatiques sur toute l’étendue du continent en vue d’aider les gouvernements locaux et régionaux, à comprendre les effets immédiats de la menace et comment localiser, adapter et atténuer.»

La Déclaration de Cotonou adoptée à l’issue de la conférence tenue au Bénin du 8 au 10 septembre 2016, présente la position commune des collectivités locales africaines sur les changements climatiques. A Agadir, Maroc. CGLU Afrique a abrité les délibérations de la Journée de l'Afrique le 12 septembre, où les maires et les présidents des régions africaines ont présenté ensemble la Déclaration des Elus Locaux et Régionaux d’Afrique: lutter ensemble contre le dérèglement climatique en Afrique. L'appel à l'action lancé lors de la COP22 à Marrakech, souligne la nécessité de localiser les contributions déterminées au niveau national (CDN) et d'assurer l'engagement effectif et les contributions des autorités locales et régionales dans l'élaboration des plans nationaux d'adaptation. En plus de cela, une feuille de route définissant un cadre global des actions en vue de la localisation du financement climatique a été également arrêtée.

Photo-Beyond-Declarations2

«A ce jour, les engagements des contributions déterminés au niveau national (CDN) en vue de lutter contre le réchauffement global restent insuffisants pour lutter contre le réchauffement climatique et atteindre la cible fixée par l’Accord de Paris».

Au-delà de ces déclarations, il y a une multitude d'activités qui se déroulent sur toute l’étendue du continent, que nous présentons dans cette édition spéciale du Bulletin sur les Changements climatiques. Nous voulons sensibiliser et mobiliser toutes nos parties prenantes clés, acteurs non étatiques et partenaires de la société civile pour présenter et célébrer l'action locale, en commençant par notre appui aux maires en vue de mettre en relief les adaptations au niveau local introduites par leurs communautés. Lisez dans nos Principales Actualités comment CGLU Afrique appuie les maires du Bénin et du Niger qui ont été primés lors de la cérémonie de remise des Trophées Initiatives Climat à la COP23.

Alors que les déclarations sont importantes et peuvent revêtir une signification particulière pour les collectivités territoriales dans la démonstration de leur position et leur engagement à l'égard de l'Accord de Paris, il est important de cerner quel est l'impact réel sur le terrain. Où se trouve l’appui pratique pour l'adaptation qui peut être partagé avec les autres? Quel appui est disponible pour développer les capacités des acteurs à accéder au financement de solutions innovantes bancables pour certaines des communautés les plus vulnérables du monde?

«La taskforce climat de CGLU Afrique ... Accompagner la transition climatique des villes et territoires africains en mobilisant les financements climatiques».

L'ambition de ces déclarations doit être inclusive et assortie d'un soutien pratique. C'est dans cette optique que CGLU Afrique a noué des partenariats qui rassemblent des acteurs non étatiques - villes et autres autorités infranationales, la société civile, le  secteur privé, les institutions financières, les communautés locales et peuples autochtones, pour jouer un rôle essentiel dans la mise en œuvre de ces engagements pris par la communauté internationale. La mobilisation de ce groupe élargi et sa capacité à contribuer au processus est le point central de la Task Force Climat de CGLU Afrique, qui a été lancée à Bonn le mardi 14 novembre 2017 sous la présidence de Son Excellence M. Barnabé Dassigli, Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale du Bénin et Président du Comité Technique Spécialisé N ° 8 de l'Union Africaine. Lire la suite dans Top Stories….

Photo-Beyond-Declarations3

En matière de renforcement des capacités, l'Académie des Collectivités Locales (ALGA) de CGLU Afrique, en partenariat avec l'IHS (Institut d'Etudes sur le Logement et le Développement Urbain), l'Université Erasmus, Rotterdam et Coursera, a lancé un programme de formation en ligne gratuit, MOOC (Massive Open Online) sur la planification des changements climatiques dans les villes africainesLire la suite dans Top Stories ….

La vision de CGLU Afrique de créer un écosystème de partage, de formation et d’appui tout en renforçant les capacités de lobbying des villes africaines nécessite un véritable changement d'approche afin de renforcer, mobiliser les acteurs clés et accéder au financement climatique pour que personne ne soit laissée à la traîne. En travaillant en étroite collaboration avec les villes et les territoires, les institutions financières, le secteur privé, les grandes institutions internationales et la société civile; CGLU-Afrique se positionnera comme le réseau pour développer des actions compatibles avec le climat qui contribueront à terme à la réalisation des contributions déterminées au niveau national des Etats africains.